Socios FC Metz

Socios fc metz

ActualitéS

Socios tv

E-football

Grenat-cars

[FC METZ ☨] Le supporter de football est-il en danger ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Avec les nouveaux contrats de droit TV, certains clubs de football français risquent de faire plus de cash grâce aux médias qu’avec leurs propres supporters historiques…

Une étude de marché a été réalisée sur la Premier League, le résultat fait assez froid dans le dos. En effet, avec les royalties des droits TV, bon nombre de clubs du championnat anglais pourraient jouer devant un stade vide sans que cela impacte réellement leur budget ! Les prix des places ont flambé en Angleterre, entraînant un renouvellement du public où les fans, à l’image d’ Arsenal, sont plus souvent « spectateurs » que supporters ou véritables acteurs du match.

En France, les clubs professionnels cherchent à gagner à terme presque autant que leurs voisins surtout avec le marché chinois. Il apparaît de plus en plus probable de voir débarquer d’ici quelques années un opérateur asiatique qui nous proposerait la Ligue 1. En parallèle, la renégociation récente des droits TV de la Ligue 1 pour la période 2020/2024 a atteint la somme record du milliard d’euro, faut-il le rappeler. Autant dire que les clubs français vont pouvoir aisément profiter de la hausse significative de leur budget et ainsi faire accentuer ce phénomène.

Cette émergence d’argent ne sera pas sans effet pervers : elle éloignera la fidèle classe populaire des stades de football pour la remplacer par des clients plus huppés et qui auront les moyens de dépenser plus. La modernisation des enceintes permet également à un club professionnel d’augmenter ses recettes en adaptant le prix des places à la modernité du lieu. L’ouvrier fidèle supporter sera, à terme, remplacé par le cadre dynamique, gentil spectateur ainsi que les touristes du football.
Aujourd’hui, le taux de remplissage des stades des tops clubs par des touristes est presque de 10%. Exemple à Barcelone : les tours opérateurs incluent tous un match au Camp Nou à leurs circuits respectifs. La LFP essaie également de développer le tourisme lié au sport roi en France. Pour preuve, l’adaptation croissante du calendrier des diffusions TV au marché asiatique.

Cependant, les rapports entre la Ligue et les supporters hexagonaux sont assez ambigus. A titre d’exemple, les engins pyrotechniques sont interdits dans les stades. Et pourtant, le clip promotionnel de la Ligue des talents contient des fumigènes alors que les fans subissent des interdictions de stade pour des faits identiques. Et d’un autre côté, la LFP voudrait sanctionner les tribunes vides derrière les cages… Ces tribunes sont généralement occupées par des Ultras, comme c’est le cas à Saint-Symphorien. A ce rythme, les présidents de clubs professionnels de l’Hexagone seront bientôt en position de force pour imposer leur loi, comme les préfets,, dans chaque travée de leurs enceintes respectives , le visage des stades de football risquent de changer, entraînant ainsi la disparition progressive des ambiances festives que gênerait un public populaire.

Crédit photo : D.R 

Socios FC-Metz © 2019