Socios FC Metz

Socios fc metz

ActualitéS

Socios tv

E-football

Grenat-cars

[Après-match : OGC Nice – FC Metz] La promenade niçoise

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

De retour dans le Sud de l’Hexagone, les Grenats ont encore été naïfs à tous les niveaux, sauf que cette fois-ci, il y avait une équipe en face -Nice- qui s’est baladée (4-1) à l’Allianz-Riviera…

 

L’analyse

 

Ils se sont amusés. Littéralement. Au sortir de cette rencontre, on imagine à quel point Patrick Vieira a dû manifester son bonheur à ses joueurs, tant ces derniers ont su se faciliter la tâche et s’offrir une belle promenade de santé dans leur antre. Des Grenats qui, pour leur part, demeurent toujours aussi ridicules d’inefficacité à bien des égards. Une seule mi-temps aura donc suffi à la peine du club à la Croix de Lorraine. Lorsqu’on encaisse quatre buts sur les cinq seuls tirs cadrés de l’adversaire, forcément il y a un couac quelque part. « On joue comme des enfants », déplore Vincent Hognon. Ouverte de toutes parts, l’animation défensive mosellane aura fait preuve -une fois n’est pas coutume- d’une indigence collective assez étourdissante sur le terrain. Alors, la question que tout le monde est en droit de se poser désormais est la suivante : jusque quand cela va durer ?

Doit-on patienter le soir de Noël pour constater avec soulagement un élan de lucidité des principaux décisionnaires (Ms. Serin et Gaillot, Mme Schrub pour ne pas les citer) quant aux manques de cet effectif ? Ou bien, sait-on jamais, à une éventuelle prise de décision sur le sort du coach lorrain, toujours aussi peu à l’aise qu’il s’agisse d’œuvrer sur son banc ou dans les coulisses, en conférence de presse ? Qu’attend donc le président pour dresser un premier ultimatum à Vincent Hognon et son staff au regard du bilan sportif et humain en piteux état à mi-parcours ? Alors que l’horizon grenat qui se profile est assombri par cette infernale série en cours -7 matchs sans victoire de rang, sans compter l’élimination pitoyable à domicile en CDL-, le FC Metz réceptionnera l’OM samedi après-midi prochain avant d’aller défier Dijon à Gaston-Gérard pour ce qui devrait constituer un tournant majeur dans la saison grenat. Et de boucler certainement cette fin d’année le compteur à l’arrêt, bloqué à 15 maigres unités car il est difficile d’imaginer les Grenats capables de réenclencher une dynamique positive avec cet état d’esprit là…

En totale déperdition ces derniers temps, le jeu produit par l’équipe messine s’apparente davantage à un suicide festif qu’à une véritable construction tactique. Comment espérer faire un résultat lorsque, d’une semaine à l’autre, on ne tire pas des leçons des échecs passés ? Certes, l’entraîneur lorrain ne dispose pas -et c’est bien malheureux- de toutes les cordes à son arc pour lutter plus aisément avec les adversaires concurrents en L1, cependant il est à déplorer un certain manque de discernement tactique criant. Englué dans son 4-3-3 qui ne fonctionne définitivement pas en raison de l’absence de deux ailiers de niveau L1 dans son effectif, il se révèlerait peut-être plus judicieux pour Metz d’envisager une composition un tant soit peu différente. Au hasard : un 4-4-2 en losange qui, sans toucher à la ligne de quatre défensive, mettrait en avant les qualités de Niane et Diallo, complémentaires au demeurant grâce à la percussion du premier et la capacité de pivot du second. Au milieu, on se retrouverait avec Fofana et/ou N’Doram en pointe basse d’un losange qui se constituerait de Cohade et/ou Angban à gauche et Maiga à droite, tandis que « Noss » Traoré/et ou Gakpa évoluerait en position de meneur de jeu libre afin d’alimenter les deux Sénégalais. Un système qui semble être le plus à même de concorder avec les caractéristiques et qualités intrinsèques de cet effectif dont la vertu principale se situe au niveau athlétique et physique. A méditer. Au cas où tu nous lirais Vincent…

 

Les notes des joueurs

 

Les tops :

Aucun (Niane n’a joué qu’une mi-temps).

Les flops :

Ce ne sera pas nécessaire, la liste est trop longue. On y exclura cependant Niane dont l’entrée aurait pu s’avérer déterminante s’il avait été correctement accompagné par ses partenaires…

 

M.D

Socios FC-Metz © 2019