Socios FC Metz

Socios fc metz

ActualitéS

Socios tv

E-football

Grenat-cars

[Après-match] FC Metz – Valenciennes FC : Taillé champion

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le FC Metz ne s’est pas démonté et a déjà cueilli – conjugué à la défaite de Brest – un nouveau titre de champion de Ligue 2. L’apothéose à deux journées de la fin.

 

Le live report

Avec un onze sans surprise, en dehors de l’absence de Farid Boulaya, les Messins démarraient pied au plancher et Opa Nguette, servi par Marvin Gakpa, crochetait le défenseur mais n’appuyait pas sa frappe (1’). Dans la foulée, sur un centre de Thomas Delaine, la défense valenciennoise cafouillait et le ballon finissait chanceusement dans les bras du portier Damien Perquis (2’). Les Nordistes jouaient comme à leur habitude et Gaétan Robail se retrouvait en bonne position à droite des buts mais Alexandre Oukidja veillait (3’). Le match débutait sur les chapeaux de roue, et Valenciennes faisait le forcing aux abords de la surface messine, John Boye repoussait d’un tacle bienvenu la tentative de Florain Raspentino (9’). Celui-ci trouvait ensuite la barre transversale avant que Tony Mauricio ne voie sa reprise claquée par le gardien messin (10’). La défense des Grenat offrait des largesses inhabituelles. Le match, très ouvert, permettait aux Messins d’ouvrir le score par l’intermédiaire d’Opa Nguette qui reprenait d’un intérieur du pied astucieux, un centre en retrait de Thomas Delaine (1-0 17’). Habib Diallo soignait ses statistiques en plaçant une tête décroisée parfaite sur un corner de Renaud Cohade (2-0 25’). Puis il égalait Gaétan Charbonnier en transformant un pénalty obtenu par une percée d’Ivan Balliu (3-0 30’). Marvin Gakpa s’essayait sur coup franc mais Damien Perquis évitait du pied un naufrage complet (43’).

Grâce à son doublé, Habib Diallo a rejoint Gaétan Charbonnier en tête du classement des buteurs avec 25 buts.

La seconde période était tout autant animée. Sur une mauvaise relance de Stoppila Sunzu, Kévin Cabral obligeait Alexandre Oukidja à la parade (50’). Opa Nguette croisait trop sa tentative (52’), puis Renaud Cohade ne cadrait pas une puissante frappe (54’). Désireux de passer devant le co-meilleur buteur brestois, Habib Diallo tentait en solo mais ne cadrait pas (65’). Renaud Cohade se retrouvait lancé en profondeur (si, si), mais sa puissante frappe était repoussée par Damien Perquis vigilant ! John Boye s’employait encore pour contrer une tentative valenciennoise (80’), tandis que Marvin Gakpa enroulait un magnifique ballon qui frôlait le but nordiste. Et Renaud Cohade, en bonne position face au but, ne trouvait toujours pas le cadre (83’). Entré en jeu, Farid Boulaya chauffait un peu plus les gants de Damien Perquis d’une frappe sèche excentrée (84’). Les Valenciennois parvenaient à éviter l’hémorragie tandis que dans le même temps, Brest s’inclinait au bout du suspens sur la pelouse de Béziers (1-0). Metz est champion !

O.S.

 

Infographie : F.B.

Socios FC-Metz © 2019